• 4765 visits
  • 69 articles
  • 2270 hearts
  • 516 comments

« Un jour j'ai rencontré A et depuis je vous emmerde » 04/02/2018

Pauvre moi, pauvre jolie rose. Cesse de verser tes larmes salées le long de tes joues. Tes yeux verts se sont assombris et le noir se déverse. Ton sourire est absent, où est-il ? Jolie Willa, tu es pétillante disait ma douce marraine. Tu es forte et courageuse, tu verras plus tard que ça en vaudra la chandelle me disait ma tendre documentaliste. Tu es merveilleuse me disait-on encore et encore. Je n'ose pas les croire. Mon doux soleil s'appelle A, il fait valser les pulsations de mon c½ur. Il sait me rendre heureuse en deux secondes mais me faire perdre mon sourire comme si je dégringolais de dix étages à la suite. Hé A, ton doux sourire de satisfaction que tu déposes délicatement sur mes lèvres fanées. Je te revois me dire « j'suis un connard ». Oui tu l'es, je pourrais te ramener la lune juste pour t'avoir près de moi. Mais toi, c'est l'inverse, aucun ressentis envers moi. Sous ce ciel étoilé, tu chuchotas « ça fait un moment j'ai envie de t'embrasser ». Comment oses-tu m'embrasser alors que tu ne ressens rien ? Pauvre connard, j'suis perdue dans mes sentiments, mon âme bascule de gauche à droite. Que penser ? Dois-je continuer à rentrer dans le jeu ? Faut-il que j'arrête ? Que faire ? J'suis morte de peur car tu as toujours eu les cordes en main et tu sais où viser. Aïe, aïe.

 

                                                                                                           🌘 WillaDifferent

Tags : willadifferent - amour

« DIS-MOI JE T'AIME, JE VAIS TOUT PILLER » 12/08/2017

Je vous souhaite de trouver quelqu'un qui vous aime comme be m'aime. On aura vécu des moments sombres, de la souffrance qui aura écorchée nos c½urs. On a pleuré des torrents de larmes et s'abandonner. Le temps a passé, toujours l'un et l'autre se renvoyant chacun des messages remplis de manques. Tes cheveux me manquent et tes yeux je les veux pour toujours me dit-il. J'ai eu des garçons dans ma vie, mais eux ne m'ont jamais regardé comme toi tu m'aimes. Jamais ils n'ont fais autant attention à moi. Jusqu'à toi. Je ne veux plus jamais que l'on se fuit, que l'on se quitte, plus jamais d'au revoir. Je veux de l'amour, de ton amour, rien d'autre. Ce doux ciel qui nous surveille et qui nous projette un spectacle d'étoiles tous les soirs. Des couleurs qui dansent et tu m'attires encore et encore par la taille vers toi. Comme si tu avais peur que je m'échappe. Mais cela n'arrivera plus, je prendrai toujours soin de toi. Je t'écrirai des lettres d'amour, des messages doux, des bisous à répétitions, de l'attention et je continuerai de caresser ton visage. On écoutera des raps qui nous berceront et qui nous rappelleront nous et à quel point la vie c'est la merde mais on se démerdera toujours car moi je t'aime et on s'en fou des autres. 🌹

 

♫                                                                                                                             🌘 WillaDifferent

Tags : willadifferent - texte - couple - ash kidd

« C'EST QUOI LE BONHEUR ? UNE MOTO, UN PLEIN D'ESSENCE ET UNE ROUTE OUVERTE » 07/08/2017

 


 


Je suis en admiration face à ces personnes qui ont des motos. J'adore les petites 50. Beaucoup me diront que ce n'est pas top et qu'il y a mieux. Mais chacun son bonheur et chacun ses goûts. On a le droit d'avoir nos préférences. J'aime aussi les motocross mais moins les motos sportives mais cela n'empêche pas de se respecter entre pilotes. Non ? Pardon, ce n'était pas vraiment ce que je voulais développer à travers mon texte. Hier, nous étions dimanche. Et chaque fois que je vois une jolie 50, je ne peux m'empêcher de cacher ma joie car cela me rend heureuse. Le copain de ma s½ur a la moto de mes rêves. Je voulais simplement tester la 50. À vrai dire, je travaille cet été et j'aurai assez d'argent pour payer ma moto mais le soucis c'est que mes économies passeraient dans la moto alors que j'ai besoin d'acheter autre choses à coté. Il va donc falloir que j'attende encore un peu pour pouvoir me la payer. Du coup en attendant j'aurai un scooter. Ce n'est pas la chose que je préfère mais je me suis toujours dis : vaux mieux commencer petit pour devenir grand. Bref. Je reviens à hier. Je suis montée sur la 50 et j'avais retiré la béquille, j'avais réussi à la démarrer au kick. Le problème c'est que la 50 était trop haute pour moi et mon corps à pencher et je suis tombée en même temps que la moto. Pourtant j'étais à l'arrêt, mais elle était trop lourde. Du coup, j'ai abîmé la poignée de vitesse, elle est juste tordue mais c'est fondamental pour passer les vitesses. Non seulement j'ai tordu la poignée de vitesse mais je me retrouve avec plein de bleus sur le côté droit. Heureusement que j'avais le casque mais mon corps à pris un coup. Cela m'apprendra à faire la folle. Mais je voulais simplement testé pour une première fois une 50. Je suis encore désolée pour ta bécane, ce n'était pas voulu. Je n'ai pas géré. Mais la bêtise est humaine.

 

🌘 WillaDifferent

Tags : willadifferent - moto - 50 - tomber - texte

« MES INSOMNIES PARLENT DE NOUS DEUX » 13/05/2017

                                                                                                                                                                                                                                   

                                                                                                                                                                                                                                   

 


 


be, ne t'en va pas. Je sais qu'il est trop tard pour te le dire. Tu ne reviendras peut-être plus.J'aimerai tellement te dire que tu me manques, mais tu me connais, je garde tout pour moi. Je sais que tu serais capable de m'offrir toute la vie entière, que ton c½ur me veut. Mais tu n'es simplement que mon meilleur pote. J'ai besoin de celui qui m'a toujours écouté jours et nuits, celui qui m'envoyait un message tous les jours pour prendre de mes nouvelles, celui qui ne m'a jamais jugé, celui qui m'a toujours défendu face à des personnes cruels. Reviens. Toutes ces nuits où je me réveille et aucun message de toi. Le vide. Je me remet à pleurer devant le ciel qui perd peu à peu ses couleurs d'hiver. L'heure tourne et il faudra bientôt se lever pour assumer une nouvelle journée sans toi. J'ai le c½ur défoncé, un n½ud dans la gorge. Mes sentiments dansent la macarena. On sera toujours uni, je t'aimerai toujours be. On est lié par ses raps à s'en détruire le moral et par le ciel. Le monde est à nous, le monde est à toi et moi. ça fait trois jours que tu es partis, tu sais que je déteste les au revoir alors tu as préféré ne pas répondre à mon dernier message. Mais je te réclame. Je suis comme une rose qui a besoin de son soleil. Tout est si sombre, comme un orage qui ne cesse de s'en aller. Pourquoi se détruire pour des sentiments qui ne font que détruire deux êtres humains ? à quoi bon te demander de revenir si c'est pour te voir souffrir, je ne veux pas. Te voir souffrir, est la pire des choses. J'espère que de ton côté tu tiens et que tu ne souffres pas trop. Parce que moi c'est la guerre entre mon c½ur et mon humeur. Revoir tes mots si doux, c'est difficile et  destructeur. Tu ne te souviendras plus de moi ohlala...

 

🌘 WillaDifferent

Tags : willadifferent - Damso - Hzy - amitié - texte - musique

« I LEFT WITH HIM HEART TORE IT APART » 04/03/2017

-
C'est sa silhouette fine avec son casque qui,
Je le sais, faisais vibrer son c½ur par le drop,
Ma gorge se serra, les larmes montaient,
Respire, respire, souffle, souffle, cours !
J'ai couru, j'ai cru perdre la tête, il posa son sac,
M'attrapa dans sa carrure d'homme heureux,
Je versa quelques larmes, un sourire, un rire,
On rentra. Deux ans que je t'avais aimé,
Comme une rose, qui avait besoin de son soleil.
Mais la vie a tourné et le bonheur tapa à ma porte
J'aimais un autre, mais ce n'était plus toi,
Je ne supportais plus la douleur de te voir avec elle, même si j'écrivais jusqu'à hurler mon âme,
J'ai vu ton regard se poser sur moi nuit et jour,
Tu veillais sur moi, comme le grand frère que je souhaitais. J'aurai aimé t'écrire des perles d'amour, mais mon c½ur est prit.
J'ai vu ta mâchoire se serrer, tes yeux humides et tes bouffées de fumée qui te libérait,
J'ai sentis tes bras me serrer si fort, comme si tu pensais que je partirais, que je n'étais plus réel,
Mais je suis là, moi, ta meilleure amie, je serais toujours là, qu'importe l'orage et les plus beaux mots dit chaque soirs sur nos écrans en cherchant le bonheur.
Je sentais ton c½ur battre et tes yeux remplis d'étoiles quand tu me regardais.
Je t'ai vu pleuré, tu pourras le nier, mais mes yeux t'ont vu et mon esprit s'est détruit.
Quatre ans de distance, et l'on s'est vu, je te l'avais promis. Le ciel nous a réuni.
-

 

☼WillaDifferent                                                                                             

Tags : willadifferent - distance - amitié - musique - texte - Ansel Elgort - thief

« C'est à toi que je pense, à ta bouche brûlante, quand tu souris » 04/02/2017

C'est ton humour, qui m'a bercé--------è-----
Ton sourire ravageur, qui m'a faite fondre
Et le fait que tu prends si bien soin de moi-
C'est toi et seulement toi que j'aime----------
Te voir si peu me rend si mal-------------------
Je t'en prie, viens, et attrape-moi la main-
Tes jolies pommettes rouges quand tu ris---
Je les aime tant------_-------------------------------
Ta belle touffe de cheveux dont j'aime------
Passer ma main-------------------------------------
Fais-moi rire et souris encore et encore-----
Envoie-moi des messages plein d'amour----
Ramène-moi près de cette autoroute et,----
embrasse-moi----------------------------------------
Dévore-moi des yeux, car chaque jours tu-
me manques, et mon âme crie-----------------
Reviens vite me voir mon amour, je t'aime

 

                      ♫                                                                              ❀ WillaDifferent
 

Tags : willadifferent - couple - texte - musique - Julien Doré

I SAVE A SOUL 14/01/2017

 


 


Hier ayant fini les cours plus tôt, je me suis dit que ça serait sympa de retourner à mon ancien lieu de stage pour revoir les bébés qui ont grandi et les professionnelles. Comme à chaque fois, je prends le bus et me laisse bercer par le drop de chaque musique. Me voilà presque arrivée à ce lieu. Tiens un chien, que fait-il ici accroché à ce grillage ? Bon, je pense qu'il doit sûrement appartenir à quelqu'un. J'avance et continue jusqu'à arriver à la crèche. Une fois finis, je repris le même chemin, le chien est toujours là. Bizarre ? Je m'approche de lui. Il a l'air effrayé. Je tends ma main légèrement vers son museau en lui disant "je ne te ferais aucun mal". Il s'approcha. Je le caressa. Son corps était si maigre, depuis combien de temps n'avait-il pas mangé ? Il laissa un bruit qui me faisait mal au c½ur. Je ne pouvais pas le laisser ici. Qu'est-ce que je fais ? Je le prends ? Oh non c'est du vol... J'appelle ma maman. Elle me dit papa saura quoi faire. Je commence à partir du chemin, j'entendais le chien pousser ces cris qui voulaient sûrement dire "sors-moi de là." Je lui dis : "Je reviens mon beau, je vais te chercher de l'aide." J'arpente les rues. J'appelle papa. Répondeur. Deux minutes plus tard, appel entrant pap's. La gorge serrée et les larmes me montant "- Allo papa, j'ai trouvé un chien tout maigre, la peau sur les os près de la crèche, elle fait que gémir, il faut qu'on fasse quelque chose." Papa appela la gendarmerie. Pendant ce temps, je rentre chez moi. Je m'inquiète. J'espère qu'on va l'aider. Sur ses heures de boulot, papa attendait en bas avec son camion, je descendis un sac de croquettes et une bouteille d'eau pour le chien. Papa et le gendarme se rendirent sur le lieu. Le chien avait tenté de mordre le gendarme et mon papa. Moi elle n'avait pas tenté. En rentrant du travail, papa me dit qu'elle ira bien et qu'elle est dans un lieu sûr. Je suis heureuse parce que grâce à moi ce chien, va mieux. Elle est sauvée. Je l'ai sauvée ! Je suis si fière de moi. N'abandonnez jamais un animal.

 

« Si vous n'aimez pas les chiens, vous n'aimez pas la fidélité ; donc vous n'aimez pas qu'on vous soit fidèle, donc vous n'êtes pas fidèle. » - Napoléon Bonaparte

 

WillaDifferent,
je vous souhaite une belle
année deux mille dix-sept.
14/01/2017

Tags : texte - chien abandonné - willadifferent - musique - gif - napoléon bonaparte - citation

2017 BEGIN FINE ! 07/01/2017

 


 


Tout le monde me disait d'oublier celui que j'aimais car il était déjà en couple et parce qu'il habitait loin de chez moi. Et puis il ne ressentait rien pour moi, à part que de l'amitié. Ça m'avait foutu dans le bad total. Ma meilleure amie me dit de fêter le nouvel an chez son copain avec des potes. J'ai accepté. Je me suis dit, il faut que deux mille dix-sept ça change. Me voilà partit direction la soirée du trente et un. C'était plutôt cool comme soirée. Je disais à tout le monde que je ne boirais pas d'alcool mais j'avais envie de penser à autre chose, alors j'ai bu jusqu'à que ça me fasse oublier la timide que je suis. On était sept à cette soirée. Je suis tombé sous le charme d'un seul à cette soirée. J'étais tellement bourré que j'ai sorti à ma meilleure que le mec qui me plaisait avait un putain de charme. Elle en a parlé à tout le monde. On a fait le jeu "action, vérité ou chiche". Ce mec qui me plaisait avait comme action de m'embrasser. Je l'ai embrassé. Rien pour le moment. Je tombe sur action. Je devais l'embrasser. Je l'ai embrassé. Le copain de ma meilleure amie avait un longboard, je l'ai pris mais j'étais en talon alors le mec qui me plaisait m'a prêté ces Nike et me voilà partit avec les mecs dehors en faisant du longboard. J'étais bourré mais je ridais sous ce merveilleux ciel. J'ai lui est redonné son longboard puis le mec qui me plaisait m'a prise sur son dos. Il m'a fait tourner la tête toute la nuit. On a dansé, on a bu mais j'étais heureuse. J'avais des chouettes potes. En fin de soirée, l'envie de vomir, la tête qui me tournait. Je me suis allongé dans un lit. Il est monté et me demande si ça va, une tonne de SMS de ce pote qui me disait : "Je t'avais dit de ne pas boire putain, c'est qui ces mecs ?" Je dis à celui qui me plait : "Ce n'est rien, juste des SMS". Il m'a dit : "Si t'as besoin j'suis en bas". J'ai souri parce que personne n'a jamais autant pris soin de moi. Il me chuchotait de belles choses quand on dansait, il me fait rire, on a parlé sous les étoiles. C'est toujours ce que j'ai rêvé. Et depuis cette soirée on se parle, et je crois que ça va se concrétiser. Je crois que je suis amoureuse. J'avais besoin d'un amour vrai et que l'on m'aime pour ce que je suis. Bienvenue deux milles dix-sept !

 

"J'te dirai, "y'a du mec dans cette soirée" mais moi j'ai vu qu'toi" - Nekfeu ; Galatée

 

WillaDifferent,
07/01/2017

Tags : willadifferent - musique - gif - couple - embrasser - texte - nekfeu - galatée

I WANT MY DREAM COME TRUE ! 17/12/2016

 


 


Cette nuit j'ai rêvé de toi, ça n'arrive pas souvent mais j'aime bien quand mes rêves prennent le temps de se former en t'utilisant. J'aime bien te voir dans mes rêves. Car j'ai l'impression que tu es près de moi. Je m'en rappelle vaguement, mais c'était assez pour que je passe une bonne journée. J'avais rêvé que j'étais en face d'une maison dans un lotissement, l'endroit m'était inconnu. J'étais avec des personnes mais impossible de me souvenir des visages. Une moto arrivait et s'arrêta devant moi, il retira son casque et descendit. C'était toi, j'avais reconnu ton doux visage. Pourquoi une moto ? Alors que tu habites si loin de chez moi. Passons, quand je t'ai vu descendre, mes mains se sont posé sur mon visage, les larmes me montaient aux yeux. J'avais couru pour atterrir dans tes bras. Je t'avais serré si fort, c'était beau, magique. Puis mon réveil a sonné, et je t'emmerde le réveil parce que c'était beau. Mais je te promets, cette distance on va la vaincre et je te serrais si fort. Comme dit Pierre Curie : « Il faut faire de la vie un rêve et faire d'un rêve une réalité. » C'est la citation que j'ai mise au-dessus de mon lit car quand je regarde le ciel et que je lis la citation, je pense fort à toi.

 

- Lui : "Tu m'as toujours attiré, ce n'est pas de l'amour ni de l'amitié, c'est... spécial et indescriptible... Je te jure, c'est vraiment bizarre..."
- Moi : "J'aimerais tellement te prendre dans mes bras, t'es l'unique chose qui me fait bouger, t'es ma mélodie qui me transporte, t'es la plus belle chose qui me soit arrivée."

 


"Je pense que je suis tombée amoureuse. Je suppose que je suis tombée amoureuse. Je pense que je tombe. Je dois être tombée amoureuse." - Dennis Kruissen / Falling in love
(Paroles de la musique ci-dessus)

 

WillaDifferent,
17/12/2016  12:40

Tags : willadifferent - tomber amoureux - gif - citation - pierre curie - musique - conversation - l'amour

I HATE SOCIETY 03/12/2016

 


 

Papa, maman. Je déteste cette société, je déteste ses huissiers. L'argent est devenu la première chose que ces mecs costumes/cravates arrachent des mains à ceux qui se serrent la ceinture tous les jours. Vous gagnez votre salaire mais pas assez pour rembourser cette maison que cet agent immobilier "promettait" de nous aider, ce qui est entièrement faux. Ils nous ont poussés dans la merde ! Chaque mois vous vous serrez la ceinture pour que l'on mange moi et mes s½urs, vous nous promettez que vos emmerdes d'argent finiront par partir. Ces appels tous les jours où les huissiers nous appellent pour payer mais toi et maman vous n'avez pas les moyens de payer. Je me rappelle de ce jour où je suis tombé sur ces lettres de menaces par les huissiers, j'ai pleuré parce que j'aimerais tellement vous aider. Je les déteste ces personnes, se rendent-ils compte de ce nous subissons... Papa et maman, je suis triste tous les jours pour vous, je sais que toi maman tu me parles souvent de vos problèmes de fric, mais maman dès que tu me parles de ça, j'ai mal au c½ur. Je vous vois fumer votre clope toi et papa chaque soir avec un verre d'alcool où papa dit : "On va s'en sortir, nous et les gosses." Papa je te crois et je vous promets de faire du mieux que je peux pour vous rendre de bonnes notes et d'avoir mes examens. Je sais qu'à Noël je n'aurais rien, vous me payerez juste le code et le permis voiture, sachez que c'est déjà assez. Quand j'aurais mon code et le permis, je foncerais voir ce gars qui me fait garder la tête haute et qui me répète sans cesse que je suis forte. Papa et maman, merci pour tous ce que vous faites pour moi et mes s½urs. Si un jour je gagne une grosse somme d'argent, je vous donnerais tous afin de rembourser ces connards en costume. Je vous aime papa et maman.

 

"C'est pas juste, j'suis tiraillé entre mes envolées lyriques. Que peu comprennent, ces problèmes de fric qui me contraignent. Envers ma famille, mon âme est pleine de dettes. Papa n'a jamais demandé de l'aide. Il a géré les crises d'une main de maître." - Nekfeu

 

WillaDifferent,
03/12/2016  15:24

Tags : texte - simpsons - gif - nekfeu - paroles - être humain - willadifferent - musique - société